PREMIERS PAS SUR LE SOL EGYPTIEN
  

PREMIERS PAS SUR LE SOL EGYPTIEN

Cairo, Egypte le 16/05/2010

 

Il est environ 2h00 du matin, nous sortons de l'aéroport international du Caire.

Aprés deux avions , deux repas, et un loucoum  ( j'en aurai bien grignoté un de plus!!!)avalé vite fait en passant dans l'aéroport d'Istambul. chouchou et loulou posent le pied en Misr ( "Egypte" en arabe) , leur aventure de nomade commence.

La magie de la nuit offre un spectacle féerique, les multitudes d'ampoules me font penser à un arbre de Noël. Les cairotes s'agitent frénétiquement  comme pour profiter de la fraîcheur ( oui!!! 25° c'est presque froid à comparer des 46° de la journée).

Le caire qui se situe en amont du NIL ,semble veiller sur ce fleuve majestueux. La cacophonie des klaxons  retentissement comme le jacassement de pies mécontentes, le vromissant des moteurs donne une sonorité plus grave   pour un rappel à l'ordre.

Nous sommes  enfin arrivés à l'hôtel "le pharaon" ( original! comme nom lol).Le temps de prendre une douche et nous allons nous coucher sous le vacarme de la climatisation ( et de celle des voisins).

8h00 du matin, après un petit déjeuner européen, nous découvrons une version  du Caire non sous-titré  par la magie de la nuit.

Les bâtiments disparates où trônent  les paraboles et les climatiseurs, baignent dans une brume de pollution. Les déchets ( papiers, bouteilles plastiques) s'invitent le long des trottoirs et aux abords du fleuve, et correspondent à un mode de vie.

La richesse du patrimoine égyptien est mal exploitée et dépéri trop vite.

Chouchou et loulou aperçoivent les majesteuses pyramides. GIZEH offre une des sept merveilles du monde : la pyramide de Khéops.

Après un passage au contrôle de sécurité, nous nous retrouveons en face à face avec le Sphinx qui nous raconte son histoire mais aussi celle de Khephren et de Mykérinos.

Une chance pour Chouchou et Loulou , un guide égyptien nous traduit se monologue car il nous est difficile de bien interpréter les hiéroglyphes. 

 Il est déjà tant de prendre la route pour l'Oasis de Barahiya et de quitter le sauna de la capitale.

 

 

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Egypte